La Fête de Martisor

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Elle/Zij – Femmes Roumaines en Belgique, Orpheus, Femmes créatives et I-ArtLire la suite...

Rencontre et dédicace avec Emilie Plateau et Marzena Sowa

La Librairie TuliTu en collaboration avec Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine et Arthis Artists
organisent

...Lire la suite...
Rencontre autour de la revue la Déferlante

La Librairie TuliTu en collaboration avec Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Arthis Artists, Elle/Zij – Femmes Roumaines en Belgique et...

Lire la suite...
Une eternité avec Eminescu - IVème édition

Arthis - La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Arthis Artists, l’Association des parents roumains en Belgique et Radio – TV...

Lire la suite...
Atelier de décoration traditionnelle d’œufs - Oeufs de printemps

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Basarabeanca, I-Art et La Maison de la Création – Centre culturel GareLire la suite...

Cirque Alexandre Bouglione

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine et l’Association des parents roumains en Belgique

vous...

Lire la suite...
Exposition de peinture - Gheorghe Dican

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, la Filiale de Rm. Vâlcea de l’Union des Artistes Plasticiens et Arthis ArtistsLire la suite...

Atelier : "L'éducation financière pour les femmes. Techniques et outils"

Arthis - Maison Culturelle  Belgo-Roumaine et Elle/Zij - Association des femmes roumaines en Belgique

Lire la suite...

Conférence : Le jazz en tant que langage universel

Euro-Mara, Arthis Artists et Arthis - La Maison de la Culture Belgo-Roumaine
organisent

...

Lire la suite...
Atelier de rencontre citoyenne : Broder ensemble - Discuter ensemble

FZO-Vlaanderen, Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine et l’Association des Femmes Créatives
organisent

...Lire la suite...

Euro-Mara, Arthis Artists et Arthis - La Maison de la Culture Belgo-Roumaine
organisent

Conférence : Le jazz en tant que langage universel

avec Virgil Mihaiu - écrivain, jazzologue et diplomate roumain, professeur de l'esthétique du jazz, promoteur culturel, performer de jazz-poésie

Samedi 06.01.2024 à 15:00 chez Arthis
Rue de Flandre 33, 1000 Bruxelles

Jazz 06.01.2024

Animations musicales
Diana Draghici – voix
Alin Ritiu – voix et piano
Carlos Ramirez - guitare

Info : 02/511 34 20 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

"Avec son émergence au début du 20e siècle, le jazz a commencé son ascension vers le statut de musique universelle. En mettant l'accent sur l'improvisation et les composantes rythmiques, ce genre musical a rapidement évolué de son statut originel de musique éminemment afro-américaine à celui de dénominateur commun entre des espaces culturels d'une grande diversité... Le jazz est considéré à juste titre comme la première contribution des États-Unis à l'enrichissement du patrimoine artistique de l'humanité. Mais, depuis le milieu du siècle dernier, on assiste à une émancipation croissante du jazz de la tutelle américaine, d'abord en Europe, puis en Amérique latine et, aujourd'hui, sur tous les continents. Paradoxalement, l'universalisation du langage du jazz a révélé des contributions très originales venues du monde entier comme autant de manifestations identitaires esthétiquement viables - un phénomène qui rappelle l'affirmation des écoles nationales de musique classique à la transition entre le XIXe et le XXe siècle." Virgil Mihaiu

Virgil Mihaiu
En plus d'un demi-siècle d'activité culturelle, Virgil Mihaiu a marqué plusieurs priorités : il est l'auteur du premier volume d'essais en roumain sur le jazz dans la perspective de la culture contemporaine (Cutia de resonanță, 1985) ; co-éditeur, avec le producteur Leo Feigin, des premiers albums de jazz roumain d'avant-garde publiés en Occident, par Leo Records à Londres (interprétés par Harry Tavitian/Corneliu Stroe & the Creativ group, 1985) ; cofondateur du premier groupe roumain-britannique de jazz-poésie (Jazzographics, 1994) ; initie le premier cours d'esthétique jazz en Roumanie, au G. Dima Cluj (1997).
En 2001, il devient le premier jazzologue d'Europe centrale et orientale à être coopté au sein de l'équipe éditoriale de Down Beat, le mensuel de référence mondial publié à Chicago.
Il contribue, en tant que directeur cofondateur, à l'inauguration de l'Institut culturel roumain de Lisbonne. Il y lance des initiatives de diplomatie culturelle, telles que la création du titre honorifique Amicus Romaniae, destiné à mettre en valeur des personnalités de la sphère culturelle-diplomatique portugaise et internationale constamment impliquées dans le soutien des activités de l'Institut culturel roumain de Lisbonne (2007).


En collaboration avec We in Europe.
Avec le soutien de: Ville de Bruxelles, VGC, Stedenfonds, Fédération Wallonie-Bruxelles, Cocof, FIPI, Département des Roumains à l’Etranger

 

Quoi de Neuf?
Août - Décembre 2022

 

Quoi de neuf 119
Aller au haut