Brancusi, l’héritage secret

À l’occasion de l’anniversaire des 147 ans depuis la naissance du sculpteur roumain Constantin Brancusi

...Lire la suite...
Lancement du livre: L’origine latine du christianisme en Roumanie

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

...

Lire la suite...
La Journée de la mémoire - l'Holocauste des roms

Arthis - La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

Lire la suite...

Activités StuRo 2022

Activités StuRo 2022

...

Lire la suite...
Lancement du livre Chroniques roumaines – 1990 – 2015 De Bruno Uyttersprot

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine 
organise

...

Lire la suite...
Une eternité avec Eminescu - IIIème Édition

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Arthis Artists, l’Association des parents roumains en Belgique et Radio – TV Arthis...

Lire la suite...
Visites dans le cadre du projet Roms en mouvement

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine et Femmes Roma
organisent

...

Lire la suite...
Ce-am făcut 100 de ani ? 2 soirées consacrées au cinéma roumain

A l’occasion de la Fête Nationale de la Roumanie et du Centenaire du couronnement du Roi Ferdinand Ier et de la Reine...

Lire la suite...
Concert avec Ana Camelia Stefanescu – soprano et Zeno Popescu - ténor

À l’occasion de la Fête Nationale de la Roumanie

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine...

Lire la suite...
Histoires d’hiver

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

Lire la suite...

À l’occasion de la Fête Nationale de la Roumanie

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

Concert avec Ana Camelia Stefanescu – soprano et Zeno Popescu - ténor

Accompagnés par Carmen Rotaru – piano

Mercredi 07.12.2022 à 19:30 au Musée Charlier 
Avenue des Arts 16, 1210 Saint-Josse-ten-Noode

Entrée gratuite - Réservation obligatoire : 02/511 34 20 ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ana Camelia Stefanescu Zeno Popescu Banner

 

Ana-Camelia Stefanescu
Soprano
Professeur de chant à l'Institut Royal Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur, Belgique
La soprano roumaine Ana-Camelia Stefanescu est née en 1974 à Bucarest. Elle a été primée dans un certain nombre de concours de chant importants, dont le Concours international de Verviers, mais a attiré l'attention du monde international de l'opéra lorsqu'elle a remporté le II-ème prix du prestigieux Concours international Reine Elisabeth en Belgique. En tant qu'artiste principale de l'Opéra national de Roumanie, Ana-Camelia Stefanescu a chanté de nombreux rôles dont Lucia (Lucia di Lammermoor), Rosina (Barbiere di Siviglia), Zerbinetta (Ariadne auf Naxos), Zerlina (Don Giovanni) et Reine de la nuit (Zaubeflöte). Avec ce dernier rôle, Ana-Camelia Stefanescu a fait ses débuts au Teatro Comunale de Florence, à l'Opéra d'État de Vienne et au Staatsoper de Berlin. Et lorsque la production de Berlin est invitée au Japon, Ana-Camelia Stefanescu est choisie par le chef d'orchestre Daniel Barenboim pour l'interpréter.

Les années suivantes, elle fait incontestablement partie des Reines de la Nuit les plus demandées, avec des représentations dans toute l'Europe, notamment aux Opéras de Graz, Nice, Hambourg et Bruxelles, dans la production à succès mise en scène par William Kentridge et dirigée par René Jacobs. Parmi ses autres engagements, citons : Olympia dans Les Contes d'Hoffmann dans la nouvelle production de Dieter Kaeg pour Opera Ireland, la Reine dans The Verurteilung des Lukullus (par Paul Dessau, d'après Brecht) et Narsea dans Solimano au Staatsoper de Berlin.

Ensuite, elle est engagée à Liège (Théâtre de la Place) dans le rôle de Frau Herz (Der Schauspieldirector) et fait ses débuts au Teatro Real Madrid dans le rôle de L'Enfant, le Rossignol et La Princesse dans L'Enfant et les Sortilèges. Enfin, elle fait ses débuts à l'Opéra de Cagliari dans le rôle de L'Ensoleillad dans Chérubin de J. Massenet (2006) et au Teatro lirico de Bolzano et Lucca dans le rôle de Najade dans Ariadne auf Naxos (2007). Elle a reçu de nombreux éloges pour ses débuts dans le rôle d'Ophélie (Hamlet, de A. Thomas) dans la production réussie du metteur en scène Vincent Boussard et dirigée par Patrick Fournillier, proposée par l'Opéra National du Rhin (ONR) à Strasbourg et /Mulhouse (juin 2011). La Maison a réinvité Ana-Camelia Stefanescu pour chanter La Folie (Platée de Rameau) dans la production primée du metteur en scène Mariame Clément (avec Les Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset), pour Violetta dans la nouvelle production de La Traviata également dirigée par Vincent Boussard et pour faire ses débuts dans le rôle de La Princesse Eudoxie dans La Juive (Halevy) mise en scène par Peter Konwitschny (saison 2016/2017).

Ana-Camelia Stefanescu a chanté sous la baguette de chefs d'orchestre de renom tels que : Daniel Barenboim, René Jacobs, Mark Minkovski, Ivan Fischer, Simone Young, Bertrand de Billy, Peter Schreier, Marc Soustrot, Sebastian Weigle, Philippe Jordan, Josep Pons, Arnold Östman, David Gimenez, Emanuel Villaume, Patrick Fournillier, Jacques Lacombe, Pier Giorgio Morandi et Adam Fischer. En plus de ses engagements à l'opéra, Ana-Camelia Stefanescu a réalisé plusieurs enregistrements avec la Societatea Română de Radiodifuziune et pour WDR à Cologne. Elle a également donné de nombreux concerts et récitals en Roumanie, en Espagne, en Pologne, en Suisse, en France, aux Pays-Bas, au Luxembourg et au Royaume-Uni, dont un concert dans sa Roumanie natale, où elle a été soprano soliste à côté de José Carreras.

Zeno Popescu
Né en Roumanie, Zeno Popescu étudie la théologie et le chant byzantin, ainsi que l’histoire. En 2004, il intègre l’Opéra Studio de la Chapelle Musicale Reine Élisabeth. Sous la direction de José Van Dam, il y étudie le chant avec de prestigieux artistes et pédagogues. Dès 2005, il se produit régulièrement à La Monnaie notamment dans Paolino/ Il Matrimonio segreto, le docteur/L’Ange de feu, le Roi/Cendrillon ou encore Brabantischer Edler/Lohengrin. Il a pris part à plusieurs récitals aux côtés de José Van Dam, Maria João Pires et Ana Camelia Stefanescu. Depuis 2013, il dirige la chorale d’enfants Equinox de la Chapelle Musicale “Reine Elisabeth”, projet artistique et social. En 2015 ensemble avec Julien Libeer et Lorenzo Gatto il fonde une nouvelle chorale d’enfants “Singing Molenbeek” active à présent dans huit écoles de Molenbeek. Depuis 2017 il collabore avec l'Opera Royale de Wallonie où il s'est produit régulièrement À Liège dans Norma, Rigoletto et I Puritani, Le Petit Chaperon Rouge et au mois de novembre 2022 pour la première belge de cet opéra de jeunesse de Verdi.

Carmen-Elena Rotaru
Carmen-Elena Rotaru a transité par les meilleures structures musicales roumaines, notamment le Lycée musical Georges Enesco de Bucarest. Elle compte ensuite parmi les deux seuls élèves choisis chaque année pour intégrer le Conservatoire de Bucarest. Elle mène de front une licence en musicologie et composition à l’Université de Bucarest et son travail au Conservatoire.
Une fois son parcours au Conservatoire et à l’Université terminé, Carmen-Elena Rotaru quitte la Roumanie pour la France. Elle intègre le Conservatoire de Boulogne Billancourt ainsi que celui de Paris. Elle y côtoie de grands noms de la musique comme Hortense Cartier-Bresson et René-François Duchable. Parallèlement, elle enseigne le piano au CNR de Rennes. Elle œuvre également à l’Opéra de Rennes en tant qu’accompagnatrice. Elle crée, en outre, avec le flûtiste Denis-Pierre Gustin les concerts du midi, les premières représentations de musique de chambre à voir le jour dans la capitale bretonne.
En 1998, Carmen-Elena Rotaru rejoint la Belgique et le Conservatoire de Bruxelles. Elle y travaille notamment avec Jean-Claude Vanden Eynden. Elle s’implique aussi dans le mouvement de la musique belge en se faisant entre autres l’interprète des œuvres de Jacques Leduc, Michel Lysight et Marcel Poot. Avec, à la clé, la sortie de plusieurs disques. Carmen a travaillé en outre au conservatoire de Bruxelles et à l’IMEP de Namur en tant qu’accompagnatrice. Elle intègre à de multiples reprises les jurys de concours musicaux et joue en tant qu’accompagnatrice au concours Reine Elisabeth.
Carmen-Elena Rotaru avait à peine 10 ans lorsqu’elle a donné son tout premier concert. Tout au long de son apprentissage, elle participe à de nombreux concours et reçoit à 15 ans le second prix au festival et concours de Stressa. Après la chute du régime de Ceausescu, elle obtient d’autres distinctions et prix dans des concours majeurs, nationaux et internationaux (le concours « Jeunes talents de l’Ouest », mais aussi en France, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Grèce). Elle se produit régulièrement dans des salles et événements prestigieux, par exemple aux Nuits de Beloeil.


En collaboration avec Euro-Mara Events et Radio-TV Arthis
Avec le soutien de : Fédération Wallonie-Bruxelles, Cocof, VGC, Stedenfonds, Ville de Bruxelles, Commune de Saint-Josse-ten-Noode
Dans le cadre de l’évènement Histoires d’Hiver (02-16.12.2022 chez Arthis)

 

Quoi de Neuf?
Janvier - Août 2021

 

Quoi de neuf 116
Aller au haut